| 2018 | Dakar

Dimanche 7 janvier
2e étape : Pisco – Pisco
Total : 279 km – Spéciale : 267 km

Ce matin, une fois n’est pas coutume, les autos ont ouvert la piste et le premier concurrent a pris le départ à 6h. Cette deuxième spéciale, la première vraie de ce Dakar 2018, était composée de nombreuses dunes, de petits canyons difficiles à trouver et de quelques pistes rapides. La navigation aussi était à l’honneur en ce dimanche de janvier et Sébastien Delaunay dû rester bien concentré pour ne pas se faire piéger et emmener le buggy 2WD sur les bonnes traces de ce secteur sélectif de 267 km.

Eugenio Amos et Sébastien Delaunay, n’ayant connu aucun souci avec le Buggy 2WD, se classèrent en 15e position avec le Buggy 2WD prêt à repartir !

Eugenio Amos / Sébastien Delaunay #335 — 15es en 3h22’42 à 25’51 du vainqueur Després/Castera : « Je n’ai même pas une goutte de sueur, commente Eugenio Amos, à l’arrivée au bivouac. J’ai roulé vite mais sans prendre de risque. La première partie était composée de dunes piégeuses, difficiles à franchir et quelques fois, j’ai dû utiliser la marche arrière mais tranquillement, sans me planter. Le métier rentre et je ne m’énerve plus comme avant. La deuxième partie était rapide, comme j’aime, et dans aussi dans des petits canyons…
Cette première journée était très piégeuse et j’ai vu plusieurs autos qui n’arriveront pas de si tôt au bivouac. Il fallait rester bien concentré.

Dans une descente de dunes arrivant sur l’Océan Pacifique, j’ai assisté au plus beau spectacle jamais vu en course ! Un paysage magnifique ! Encore une journée de passée… Il reste 12 jours ! »

Demain, le Dakar descend plus au sud et arrive à San Juan de Marcona.