| 2017 | Silk Way Rally

Vendredi, 21 juillet 2017
13e étape : Alashan Youqi – Zhongwei
Liaison : 77,64 – Spéciale 1 : 162,26 km – Liaison : 158,84 km – Spéciale 2 : 156,40 km – Liaison : 135,17 km – Total : 690,31 km

Hier soir, Menzies et Mortensen (Mini #105) ont écopé d’une pénalité de 20’ pour avoir raté un Waypoint. Donc, au départ de l’étape du jour, l’équipage 2WD Amos/Delaunay était 5e à seulement 25’ des Américains. L’étape, dans les dunes du désert de Gobi, annoncée très difficile, était divisée en deux spéciales. Dans le premier secteur sélectif de 162 km, Eugenio Amos a classé le Buggy 2WD en 2e position, à 35 secondes seulement de Peterhansel (Peugeot).
Après avoir connu quelques mésaventures, à l’arrivée de la seconde Spéciale de 156 km, l’équipage 2WD se retrouve en 8e position à 32’44 de Peterhansel (Peugeot), vainqueur de l’étape et 4e au classement général provisoire avec une avance de plus de 25’ sur « Peter ».

Zhongwei, l’ultime halte avant l’arrivée à X’ian, est une ville de la région autonome de Ningxia. Le dernier bivouac du SWR 2017 est installé dans un parc de loisirs situé sur un plan d’eau.

« La première partie de la Spéciale, explique Eugenio Amos, j’ai vraiment très bien piloté, j’ai attaqué sans prendre de risques inutiles et surfé sur les dunes comme jamais mais je voulais gagner le secteur sélectif… Nous l’avons terminé en deuxième position mais je me suis plus amusé dans ce tronçon-là que dans n’importe quelle spéciale !
Malheureusement, il n’y avait pas d’assistance sur le parcours de liaison et quand nous sommes sortis de la première, nous avons vu que l’amortisseur avant gauche était cassé…
Je suis donc parti dans le second secteur sélectif tranquillement mais toujours en m’amusant dans le sable… Je passais super bien dans les dunes, un régal ! Nous étions 3e au CP1 mais ensuite, à 20 km de l’arrivée, je me suis dit, c’est bon, c’est presque fini… Quelle erreur, je le comprends maintenant et j’ai encore, aujourd’hui, appris quelque chose : il ne faut jamais se relâcher avant le panneau rouge. Je me suis donc ensablé par deux fois… La première 5’ mais la deuxième au moins 20’ car nous étions coincé dans le fesh-fesh entre deux dunettes !
J’aurais bien aimé faire un meilleur résultat mais ainsi va la course. Je suis tout de même super content du déroulement de la course et du comportement du Buggy 2WD sur tous les types de terrain, 4e au général, ce n’est pas rien ! »

Demain, la dernière spéciale ne sera pas une balade de santé et il faudra rester concentré pour rallier l’arrivée et Xi’an !

Suivez le Buggy 2WD en direct sur http://www.silkwayrally.com/fr/main.html